12 ans après sa création - Où s’en va le Forum social mondial ?

vendredi 6 décembre 2013

Source : Le devoir

Thème : Forum social mondial

Mots-clés : FSM, société civile, citoyenneté

Bilan de santé du Forum social mondial (FSM), 12 ans après son premier sommet, tenu à Porto Alegre en 2001 : la bête « a perdu de sa vitalité », constate le sociologue brésilien Candido Grzybowski, membre fondateur du forum, de passage à Montréal. « La crise de 2008 a donné raison au mouvement citoyen, mais ce dernier n’a pas su pour autant trouver les moyens de progresser. »

La dernière fois que M. Grzybowski est venu à Montréal, c’était en 2005. Le FSM était encore un bébé. Le mouvement altermondialiste continue de grandir, soulignait-il à l’époque, en entrevue au Devoir, et il faut lui donner le temps de s’accomplir… Le sociologue constatait bien que la diversité des tendances au sein du mouvement était porteuse de confusion, mais il se disait convaincu que, de sommet en sommet, les altermondialistes gagneraient en cohésion. Il n’en est plus sûr, pour toutes sortes de raisons — multiples fossés culturels Nord-Sud, persistance des réflexes coloniaux en Europe, difficulté fondamentale à réconcilier les enjeux du sauvetage de l’environnement avec ceux de la justice sociale…

La colère citoyenne, néanmoins, gronde sous ces blocages, comme en témoignent, entre autres, les manifestations organisées en juin dernier, à São Paulo, contre la hausse des prix du transport et le scandaleux gaspillage de fonds publics dans l’organisation de la Coupe du monde de soccer, qui se tiendra en juin et juillet prochains dans une dizaine de villes du Brésil. Il y a là-dedans des « frissons d’espoir », dit le directeur de l’Institut brésilien d’analyse sociale et économique (Ibase). Ces manifestations n’étaient qu’un prélude, affirme-t-il : il faut s’attendre à ce que la Coupe du monde se déroule l’été prochain sur fond d’un immense mouvement de contestation populaire.

Invité de la Chaire Nycole-Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques de l’UQAM, M. Grzybowski prononce jeudi soir une conférence sur la gauche latino-américaine. Gauche dynamique qui tient le pouvoir au Brésil, au Venezuela, en Équateur, en Bolivie… Encore que l’ex-président Lula manque un peu à M. Grzybowski. L’actuelle présidente, Dilma Rousseff, issue du Parti des travailleurs, héritière de Lula, est plus centriste, plus néolibérale, déplore le sociologue.

Voir en ligne : 12 ans après sa création - Où s’en va le Forum social mondial ?

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |