Deuxième Sommet de la Celac

Deuxième Sommet : La CELAC désireuse de concrétiser ses engagements

28 et 29 janvier 2014,

jeudi 20 février 2014

Source : Pambazuka news

Thème : Intégration dans zone CELAC

Régions : CELAC

Nous, chefs d’Etat et de Gouvernement d’Amérique latine et des Caraïbes, réunis à La Havane (Cuba), lors du Deuxième Sommet de la Communauté des Etats latinoaméricains et caribéens (Celac), tenu les 28 et 29 janvier 2014,

Désireux de concrétiser les engagements que nous avons contractés en 2013, y compris ceux qui sont issus des réunions des ministres des Affaires étrangères, des réunions de coordonnateurs nationaux et des réunions sectorielles, et nous basant sur les principes fondateurs de notre Communauté,

Décidons des actions suivantes :

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET NUTRITION, ET ÉLIMINATION DE LA FAIM ET DE LA PAUVRETÉ

Atteindre des résultats concrets qui se traduisent par des améliorations significatives de la qualité de la vie de nos peuples, qui visent à l’élimination de la pauvreté, en particulier de la pauvreté extrême, qui garantissent la sécurité alimentaire et la nutrition, selon une approche sexospécifique et dans le respect des habitudes alimentaires, qui permettent de surmonter les problèmes de sécurité alimentaire et de nutrition, afin d’éliminer la faim et de matérialiser l’exercice du droit à l’alimentation, surtout pour tous les secteurs vulnérables.

1. Organiser au deuxième semestre de 2014 la Deuxième Réunion des ministres chargés du développement social et de l’élimination de la faim et de la pauvreté, afin de garantir le suivi indispensable de la Première Réunion des ministres et autorités chargés du développement social et de l’élimination de la faim et de la pauvreté, tenue à Caracas (Venezuela) les 22 et 23 juillet 2013.

2. Continuer de travailler de concert avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (Fao) à des actions concrètes à tous les niveaux afin d’éliminer la faim et demander à cet égard la collaboration de pays, de groupes de pays, d’organisations et d’autres partenaires de la Celac. Dans ce contexte, redemander à la Fao de présenter, de concert avec l’Aladi et la Cepal, un plan pour la sécurité alimentaire et la nutrition et pour l’élimination de faim, qui serait examiné à une réunion technique de représentants gouvernementaux à la Deuxième Réunion des ministres chargés du développement social et de l’élimination de la faim et de la pauvreté.

3. Continuer de promouvoir des politiques publiques à même d’impulser le développement social et l’exécution du Plan d’action de politiques publiques de la Celac en matière sociale.

4. Mettre en place des programmes d’information et d’éducation alimentaire et nutritionnelle ciblés sur les établissements d’enseignement et sur la population en général, afin de promouvoir une alimentaire saine et de prévenir la dénutrition pour carences alimentaires, ainsi que l’excès de poids et l’obésité, qui apparaissent comme des nouveaux problèmes de santé publique.

5. Etudier la création d’un Programme latinoaméricain et caribéen de réserves et de livraisons d’aliments en cas de catastrophes socio-naturelles, en partant des expériences et des capacités existant dans la région, dont la protection des petits producteurs, en mettant l’accent sur la vulnérabilité spéciale des petits Etats insulaires.

6. Organiser, en demandant l’appui technique de la Fao, la Première Foire de la Celac concernant les aliments et les intrants, les instruments, les équipements et les technologies agricoles et l’industrie alimentaire afin de promouvoir le commerce de ces facteurs dans la région et hors d’elle.

7. Organiser, en coordination avec la Cepal et la Fao, une réunion des instituts de statistiques et de l’institution chargée des indicateurs nationaux afin de concrétiser un calendrier de travail visant à la mise en place d’un système d’indicateurs associé au plan d’action sociale de la Celac. A cet égard, renforcer les systèmes d’évaluation et de suivi des programmes visant à garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à éliminer la faim et la pauvreté, afin d’évaluer les progrès obtenus et de favoriser l’adoption de mesures coordonnées qui nous permettent d’atteindre plus vite nos objectifs.

8. Continuer d’appuyer l’initiative Amérique latine et les Caraïbes libérées de la faim en 2025, sous la coordination du Bureau régional de la Fao pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

AGRICULTURE FAMILIALE

Promouvoir le développement rural durable et l’agriculture familiale afin d’améliorer les conditions de vie de ceux qui s’y consacrent, en nivelant les potentialités productives, en donnant des chances au développement durable de l’activité agricole, en améliorant les procès de production par une aide technique directe, en assurant l’accès à des instruments de travail et à la technologie afin d’optimiser les travaux agricoles et en cherchant constamment un rapport avec les marchés pour garantir un revenu juste. Réduire les inégalités socioéconomiques qui persistent dans les pays de la région, en recourant à la coopération et à l’intégration régionales et à des politiques publiques qui facilitent l’accès à la terre, aux intrants, à l’eau, aux progrès de la science et de la technologie, dont les technologies sociales, au crédit et aux assurances, en donnant la priorité à l’acquisition de produits de l’agriculture familiale, en tant qu’instruments importants pour développer la production et garantir le maintien sur leurs terres des agriculteurs, des paysans et des autochtones, favoriser l’égalité et l’autonomie économique des paysannes, ainsi que des associations et des coopératives.

Organiser au Brésil, au second semestre de 2014, la Deuxième Réunion de la Celac sur l’agriculture familiale, afin de garantir le suivi des accords adoptés par la Première, tenue les 5 et 6 novembre 2013 à Brasilia (Brésil), et analyser la possibilité de créer un fonds régional visant à soutenir le développement de l’agriculture familiale et, partant, à engendrer des emplois ruraux et à garantir l’alimentation, à combler les écarts de production présents au sein de l’agriculture familiale de nos pays, afin de mettre en place des actions et des programmes visant à les régler, soit individuellement, soit par une coopération entre les Etats, et chercher les meilleurs moyens d’appuyer, par des actions de formation, de conseil technique et d’essor des investissements qui visent à améliorer la productivité de l’agriculture familiale dans la région, en introduisant des technologies et en optimisant les processus. Demander à la Ppt de faire des démarches urgentes pour déterminer le siège et la date de cette Réunion.

Voir en ligne : Deuxiéme sommet : La CELAC désireuse de concrétiser ses engagements

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |