Pétition à l’endroit des ministres du commerce et des Ambassadeurs à l’OMC

Pétition : Notre monde n’est pas à vendre - Le développement doit passer avant la facilitation du commerce à l’OMC

jeudi 17 juillet 2014

Thème : Accord sur la facilitation u commerce

Type du document : Pétition

Mots-clés : pétition, OMC, Accord sur la facilitation du commerce, pays en développement,

A la conférence ministérielle de l’OMC de décembre dernier à Bali, les membres de l’OMC ont accepté la première étendue de l’OMC depuis sa création en 1995. Le nouvel accord sur la « facilitation du commerce » détournerait des ressources limitées de besoins de développement prioritaires comme la santé, l’éducation et les investissements dans les infrastructures domestiques dans les PMA et les pays en développement. Près de 200 organisations se sont opposées à cet accord sur la facilitation du commerce (AFC) l’année passée. Vous trouverez ici plus d’informations sur l’AFC et ici la déclaration d’OWINFS sur le résultat de Bali. Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, les questions urgentes pour les pays en développement, comme la proposition du G33 de permettre aux pays en développement d’investir dans la sécurité alimentaire, ont été mises de côté à Bali et les propositions des PMA ont été acceptées seulement de façon non contraignante. Mais depuis la ministérielle de Bali, les pays en développement et les PMA se sont battus pour faire en sorte que le nouveau AFC n’entre en vigueur que si leurs demandes de développement – qui consistent à changer les aspects les plus négatifs des règles de l’OMC existantes – sont aussi acceptées. Malheureusement, le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo, avec des représentants des Etats-Unis, du Japon, de l’UE, etc ont mis des pressions énormes sur les pays en développement et les PMA pour “céder” et accepter que la seule “moisson précoce” du cycle de Doha soit l’AFC. Si cela arrive, ce sera encore plus difficile d’assurer que les demandes de développement – dont beaucoup sont semblables aux requêtes de la société civile, comme changer les règles sur l’agriculture pour permettre aux pays en développement d’investir dans la production agricole des petits paysans pour la sécurité alimentaire – ne soient jamais prises en considération par les membres de l’OMC. (Bien sûr, c’est encore très loin de notre demande collective pour un système commercial complètement nouveau en matière de nourriture, d’emplois et de développement durable, mais en ce moment nous devons intervenir pour éviter que l’OMC, telle qu’elle est, ne devienne encore pire pour les pays en développement !) Nous demandons aux organisations de signer la lettre ci-jointe pour demander aux membres de l’OMC de conditionner l’entrée en vigueur de l’accord sur la facilitation du commerce à la réalisation du mandat de développement. Envoyez svp les signatures de votre organisation à Mani à manicandan@gmail.com et Deborah at djames@cepr.net le plus tôt possible, mais au plus tard le jeudi 17 juillet ou vendredi matin. Comme le montre l’article ci-dessous, le directeur général de l’OMC, Azevêdo, va participer à la réunion des ministres du commerce en Australie la semaine prochaine, lors de la réunion du G20, pour essayer de mettre la pression sur l’Inde et l’Afrique du Sud pour qu’elles cèdent ! Cette lettre va être envoyée à tous les membres de l’OMC, quand ils se réuniront à Sydney, pour essayer de faire en sorte que le G20 ne soit pas utilisé de nouveau pour réaliser l’agenda des multinationales des pays.

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |