Brésil : Le MPA commence sa première école nationale féministe à Luziânia

Le Mouvement commence sa première journée de formation en discutant sur l’influence du contexte politique dans la vie des femmes.

mardi 7 mai 2013

Toutes les versions de cet article : [Español] [français] [Português]

Auteur : Mouvement des Petits Agriculteurs (MPA) .

- Traduite par Beatriz Casado.

Publication : MPA.

Canal : La Vía Campesina.

Type de document : Nouvelle.

Langue : espagnol.

Thèmes : Femmes.

Palabras clave : Éducation, Équité de sexes, Féminismes, Femmes, Femmes rurales, Politiques publiques.

Pays et Régions : Brésil.

Voir nouvelle en lien direct.

Avec le cri de ¨Femme sensibilisée, graine germée, société transformée !¨ a commencé hier (23) à Luziânia, Goiás ; la première école féministe du Mouvement de Petits Agriculteurs-MPA. L’école rassemble environ 70 militantes de 15 états brésiliens et continuera jusqu’à lundi prochain (29/04). Cette école réaffirme la lutte contre le patriarcat présent dans la société et conduit la lutte des mouvements pour une société avec équité de sexes.

La première journée de débats a parcouru la trajectoire et la lutte des camarades dans la voie de la construction et de l’affirmation du MPA, dont le point culminant a été la IIIe Rencontre Nationale à Vitória da conquista, Bahía en 2010, moment où a été ratifié la jeune et féminine image du MPA.

Pour Sarai Brixner, militante du MPA en RS, la lutte de classes est construite de forme collective et l’image de la femme historiquement a apporté une contribution fondamentale, même si elle n’est toujours pas présente. ¨ Nous sommes ici, pas parce que nous n’avons rien d’autre à faire, mais pour aider à contribuer avec un projet différent. Nous sommes en train d’écrire une partie de notre histoire. Nous écrivons un livre qui raconte l’histoire des femmes, nous sommes en train de récupérer le concept du paysan, pour lancer des campagnes contre les agro-toxiques, contre la violence et pour la récupération des graines autochtones…¨ a-t-elle conclu.

Eliane de Moura du MTD a participé hier aux débats sur l’influence de la politique sur la vie des femmes et a signalé : ¨ Nous sommes en train de traverser une crise de la civilisation qui nous mènera à la barbarie. La crise est toujours la même, comment réduire le taux de bénéfices, tout en sachant que sans le travail humain il n’a pas de profit. Il est indispensable de construire le socialisme, avec un autre modèle de développement.¨

Outre le thème politique, des questions concernant l’égalité de sexes, le pouvoir et les classes, les politiques publiques pour les femmes et la contribution des femmes au secteur paysan seront abordées à l’école.

Voir en ligne : Brésil : Le MPA commence sa première école nationale féministe à Luziânia

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |