CEAAL : Numéro 500 de La Carta

jeudi 2 mai 2013

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Auteur : Plusieurs (voir en ligne)

Éditorial et Canal : Conseil d’Éducation Populaire de l’Amérique latine et les Caraïbes (CEAAL)

Type de document : Revue

Langue : espagnol

Thème : Éducation

Mots-clés : Démocratie, Développement durable, Éducation, Éducation populaire, Justice, Objectifs du Millénaire pour le Développement, Mines, Paix, Processus électoraux, Santé

Pays et Régions : Amérique latine et les Caraïbes

Sommaire :
-  Éditorial : Oui à la vie ! Non à la négligence médicale ! Frère Raúl Leis, toujours avec nous !

ACTUALITÉ :
-  Oui à la vie ! Non à la négligence médicale ! Campagne Cinta Chocolate.
-  À l’occasion du deuxième anniversaire du décès de Raúl. Mille fois merci de votre solidarité. Mariela, Raúl, Pilar et José Leis.
-  IMDEC. À la mémoire de Carlos Núñez.
-  CEAAL. Réunion du Comité Directif au Guatemala.
-  Semaine d’Action Mondiale 2013. Continuent les activités tout le long de l’Amérique latine et du monde.
-  POST 2015. Les débats à Guadalajara à propos du droit à l’éducation.
-  Solidarité avec les luttes de La Puya face à la pénétration de l’industrie minière.
-  Guatemala. Si tu veux la paix travaille pour la justice. Communiqué des organisations sociales du Guatemala, soutenu par les membres du CEAAL.
-  Forum Social Mondial. Moment d’examens ?
-  Une analyse des élections au Paraguay. De la conscience aliénée a la conscience critique.
-  Mexique. Mines Toxique.
-  Pérou. Nouvelles publications de " l’École pour le Développement ".
-  Argentine. Association Mères de Place de Mai arrive au 36 anniversaire d’existence.
-  Bulletin Nº 15 du Forum International Démocratie et Développement.
-  Décolonisation et Autodétermination de Porto Rico.
-  Le Mexique. Présentent conclusions de la Pré-audition "Pollution Transgénique du Maïs originaire ".

AGENDA :
-  Cours, séminaires, diplômés, rencontres, ateliers, colloques dans toute l’Amérique latine.

VIDEOS :
-  Éducation populaire. Par la voix des acteurs sociaux.
-  Éducation Populaire de la Fondation Avançons, Argentine.

LIENS :
-  Institutions qui ont pris part à ce numéro de La Carta.

Nous vous présentons le numéro 500 de La Carta du CEAAL qui reprend la mémoire de notre cher Raul Leis à l’occasion du deuxième anniversaire de sa mort. Nous révélons également les actions de sensibilisation de la Campagne Cinta Chocolate menée à bien au Panama et dans d’autres régions de l’Amérique latine.

Nous reproduisons ci-dessous l’éditorial dédié à la personne de Raul Leis, où différents camarades du CEAAL révèlent d’après leurs avis personnels la signification de Raul.

Oui à la vie ! Non à la négligence médicale ! ! Frère Raúl Leis, tu seras toujours parmi nous ! 30 avril

Cher Raul, avec beaucoup d’amour tes camarades du CEAAL avons rédigé à plusieurs mains cette lettre collective, comme symbole du pari que tu as fait avec nous pour construire de chemins et de propositions ensembles, tout en tissant un grand Nous. Ton être, bon comme le pain de nos fours populaires, est ici, dans la quotidienneté, ainsi que la profondeur de tes convictions et les engagements devenus des défis ; ta rigueur et en même temps ta légèreté et la joie de ton allure ; tes histoires qui nous invitent à nouer nos peuples de ça et là, depuis leurs racines, à l’Éducation Populaire, pour bâtir de mondes où la fraternité, l’allégresse et la solidarité seront notre identité. C’est bien toi mon frère, avec la petite et la grande maison en la tricotant comme la blouse multi couleur du peuple Guna, auquel tu t’es consacré, ainsi qu’à tous les peuples de notre profonde Amérique. Tu es ici Raul, je remercie la vie de t’avoir connu et tu es resté comme dit la chanson ¨ comme le soleil sous la peau¨ (Nélida Céspedes/Pérou).

Un premier souvenir ineffaçable, c’est la joie et l’affection permanentes, où l’on reprenait de l’élan dans des moments difficiles et dans des situations critiques. Il y avait aussi son humeur réflexive au cours des discussions et sa pratique de concertation pour la prise de décisions. Finalement, sa contribution indiscutable à la construction de l’avenir du CEAAL aux moments de changements et de nouvelles interrogations, face aux enjeux d’une Éducation populaire rénovée et apportant de dynamiques de transformation à partir d’un engagement éthique et politique avec nos sociétés. Mais nous ne pouvons pas oublier sa joie lorsqu’il chantait la chanson La Piragua et son récit sur l’origine du nom de la revue CEAAl. Une forte accolade (Diego Herrera/Colombie) Rarement il y a une telle corrélation entre la grandeur physique et la grandeur d’âme… c’est cela qui fait de Raul quelqu’un d’inoubliable… (Edgardo Alvarez/Chile)

Raul Leis, dont la présence demeure vivante dans mon action quotidien en tant qu’éducateur populaire, possédait quelques ¨magies ¨. À maintes reprises j’ai commenté qu’il devrait être suffisamment costaud pour renfermer autant de conditions. Mais une de ses principales magies, c’était qu’il faisait de chaque rencontre avec lui un moment inoubliable : des circonstances, une question, une blague, une histoire, un slogan ou un geste, devenaient patrimoines du souvenir de cette rencontre… Pourtant cette situation se répétait une et autre fois, c’est pour cela mon cher Raul tu es si présent, tu fais partie d’autant de choses, d’autant de gens et d’autant de lieux, que c’est pourquoi tu m’accompagnes tous les jours et tu es ma source d’inspiration créatrice, d’imagination et d’humour… mais, tout de même, tu me manque beaucoup ! (Oscar Jara/Costa Rica).

Me rappeler du cher Raul me situe devant l’action de quelqu’un qui a gardé la constance, la créativité de se donner à sa passion, de maintenir son cap et tout cela dans une ambiance détendue, de proximité, d’intimité, de simplicité, bref : de joie de vivre. Où tu te trouves, souffle nos bougies pour continuer de naviguer. Nous nous aimons toujours ! (Olimpia Díaz/Panama).

"Il faudrait reboiser d’éthique le monde de la politique", voilà une réflexion de Raul qui m’a beaucoup touchée et que je garde dans mon esprit ! Combien aride, sèche, moribonde, corrompue, il l’a perçue ! Il a pensé que puisque la terre pourrait être rénovée en la reboisant, la politique pourrait aussi l’être. Il a toujours été optimiste, il avançait des propositions et il ciblait de paradigmes d’émancipation avec de la foi, il croyait et nous croyons qu’avec l’éducation populaire on pourrait faire de contributions, voilà le défi qu’il nous a laissé. (Yadira Rocha/Nicaragua)

Ver editorial completo en línea y PDF

Voir en ligne : CEAAL : Numéro 500 de La Carta

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |