Défenseur du Peuple de l’Amérique latine conviennent de contrôler les consultations

lundi 6 mai 2013

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Auteur : Les Temps – Amérique du Sud rurale.

Éditorial et Canal : Institut pour le Développement Rural de l’Amérique du Sud (IPDRS).

Type de document : Nouvelle.

Langue : espagnol.

Thème : Population autochtones.

Mots clés : Législation, Politiques publiques, Population autochtones, Territoire.

Pays et Régions : Pérou, Amérique latine.

Voir nouvelle de lien direct.

Des représentants du Défenseur du peuple ou du Médiateur de 12 pays latino-américains ont approuvé hier à Lima une résolution dans laquelle ils ont convenu de surveiller que les États fassent une adéquate application de la consultation préalable aux populations autochtones et qu’ils améliorent les politiques publiques législatives et des mécanismes institutionnels.

Quelques heures avant, le représentant bolivien, Rolando Villena, a déclaré à ses collègues que la consultation faite par le Gouvernement de la Bolivie à Tipnis pour la construction d’une route n’a pas été préalable, libre ni fondé ; car ils ont consulté lorsque le projet était en marche, et le chantier a commencé sans le consensus de toutes les communautés installées dans le territoire autochtone.

D’après un communiqué du Défenseur du Peuple de la Bolivie, la Résolution de Lima a été signée par les Médiateurs du Pérou, de la Bolivie, de l’Argentine, de la Colombie, de l’Équateur, du Panama, du Venezuela, du Guatemala, outre le Procureur fédéral des Droits du citoyen du Brésil, le Procureur pour la Défense des Droits de l’homme d’El Salvador et du Président de la Commission Nationale des Droits de l’homme du Mexique.

¨ Dans le cas spécifique du droit à la consultation de la route de Tipnis, qui aurait dû être préalable, libre et fondé, elle n’a pas été respectée, car la consultation a été faite lorsque le projet était déjà en marche, sans la concertation des populations autochtones affectées et avec le consentement direct du Gouvernement, ¨ signale le Rapport de Vilena.

Voir en ligne : Défenseur du Peuple de l’Amérique latine conviennent de contrôler les consultations

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |