Déclaration conjointe du REF et de la Libyan Women Union (LWU)

jeudi 19 décembre 2013

Source : Réseau Euromed France

Date : 16 décembre 2013

Mots clés:Libye, Les femmes, Société civile

Adoptée le 25 novembre 2013, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, à l’occasion d’une visite officielle d’une délégation de la Libyan Women Union (Tripoli) à Paris afin de rencontrer des organisations de la société civile et les autorités publiques françaises

Les femmes ont joué un rôle majeur dans le développement de la Libye, et représentent près de la moitié de la population libyenne. Aucun pays ne peut être considéré comme démocratique quand la moitié de sa population ne participe pas activement au processus de prise de décision et est victime de discriminations, d’iniquités et de violences. Il ne peut y avoir de développement durable sans une participation égale des femmes et des hommes au sein des institutions, et en particulier dans le processus de rédaction de la nouvelle Constitution libyenne.

Dans leur combat pour que les femmes soient représentées équitablement, la Libyan Women Union (LWU) et le Réseau Euromed France (REF), plateforme rassemblant 40 organisations de la société civile française engagées en Méditerranée, sollicitent votre aide pour appuyer les revendications suivantes :

1. Garantir l’égalité effective entre les hommes et les femmes dans la nouvelle Constitution, et à tous les niveaux et dans tous les domaines du droit national,

2. Garantir la participation des femmes dans tous processus et activités politiques, sans discrimination,

3. Pousser la Libye à appliquer les accords et les lois internationales garantissant l’égalité entre les sexes et les droits des femmes, notamment la CEDAW,

4. Criminaliser toutes les formes de violences faites aux femmes, y compris les violences physiques et psychologiques,

5. Renforcer les sanctions pénales prononcées pour viol, notamment par l’adoption du projet de loi, actuellement à l’étude au Parlement, reconnaissant le viol comme un crime de guerre,

6. Améliorer les dispositifs de santé et les services de prévention et de soin destinés aux femmes

7. Soutenir par tous les moyens l’implication des femmes dans le maintien de la sécurité et la résolution des conflits en Libye,

8. Soutenir par tous les moyens les organisations de la société civile engagées en faveur de l’égalité hommes/femmes et de la défense des droits des femmes, les encourager et les protéger.

La Libyan Women Union (LWU) est représentée par Samira Massoudi, sa Présidente, ainsi qu’Howida Diab, Hana Abudeb, Eman Derbi et Marwa Salem.

Cette déclaration bénéficie du soutien des organisations internationales suivantes : l’Association des Femmes d’Europe Méridionale (AFEM) et la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH).

PDF - 410.6 ko
Shared Statement - LWU/REF - ENGLISH

Voir en ligne : http://www.euromed-france.org/spip....

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |