DÉCLARATION DE GENÈVE : COORDINATION DES ASSISES DE L’IMMIGRATION TUNISIENNE

vendredi 2 mai 2014

Source:E-jousour

Date : 22 avril 2014

Mots clés:Tunisie, Droits des migrants, Droits des réfugiés

1. Les membres de la C.A.I.T. réunis à Genève les samedi 5 et 6 avril 2014, après avoir été informé du contenu de la rencontre entre Monsieur le Ministre des affaires sociales Ahmed Ammar Younbai en charge de l’immigration et une délégation comprenant des membres du C.A.I.T. le 18 mars 2014 prennent acte de la volonté du gouvernement de renouer le dialogue avec les associations démocratiques de l’immigration sur les questions concernant les immigrés et les Tunisiennes et Tunisiens vivant à l’Etranger et principalement la question de la création du haut conseil de l’immigration.

2. Le C.A.I.T. se prononce pour l’adoption rapide d’un décret approuvé par le conseil des ministres

3. Le C.A.I.T. propose la création d’une commission ad hoc avec le ministère des affaires sociales pour finaliser les travaux avant la fin du mois de mai 2014.

4. Le C.A.I.T. s’engage à envoyer son propre projet rapidement.

5. Le C.A.I.T. décide d’organiser des universités d’été de l’immigration et des tunisiennes et tunisiens résidant à l’Étranger les 15, 16 et 17 aout 2014 en Tunisie en collaboration avec l’État tunisien, l’UGTT, l’UTICA l’UGET et le mouvement démocratique tunisien.

6. Le C.A.I.T. se félicite de l’abandon du projet de loi appuyé par une association et visant à faire des tunisiens de l’étranger des sous citoyens de deuxième catégorie et s’engage à proposer les améliorations nécessaires qui manque encore dans le découpage des circonscriptions 2011 et dans les méthodes de vote, d’inscription et des moyens octroyé à l’ISIE et aux IRIES des circonscriptions de l’Étranger.

7. Le C.A.I.T. dénonce l’accord de mobilité signé avec l’Union Européenne qui vise à satisfaire les besoins européens en matière d’immigration choisie en accroissant la fuite des cerveaux tunisiens et en imposant à la Tunisie de le rôle ingrat de gendarme des frontières sud de l’Europe obligé d’accepter des migrants non tunisiens. Le C.A.I.T. demande à l’assemblée nationale constituante de rejeter cet accord et de demander une renégociation tenant compte des intérêts tunisiens.

8. La prochaine réunion du C.A.I/T/ se tiendra à Paris le 6 juin 2014.

Genève le 6 AVRIL 2014

Voir en ligne : http://www.e-joussour.net/node/13466

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |