Le Centre Palestinien des Droits de l’Homme dépose une plainte individuelle auprès du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur l’élimination de l’Extrême Pauvreté et les Droits de l’Homme

mardi 5 février 2013

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français] [Português]

Source : Centre Palestinien des Droits de l’Homme.

Mots clés : Gaza, Pauvreté, Droits de l’Homme.

Lundi 4 février 2013, le Centre Palestinien des Droits de l’Homme a déposé une plainte individuelle auprès de Mme Magdalena Sepulveda Carmona, Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur l’Extrême Pauvreté et les Droits de l’Homme, centrée sur le cas de Ramadan Daoud Hussein Abdel Bari (51 ans) habitant de Gaza, à la bande de Gaza (Palestine).

Ramadan Daoud Hussein Abdel Bari, habite à Gaza avec sa femme, ses huit enfants et sa mère malade, il a ouvert en 1985, un magasin de vêtements à Khan Younes, au sud de la bande de Gaza. Il a été obligé de fermer son affaire en 2005 à cause des restrictions imposées par les Israéliens dans la bande de Gaza au début de la Deuxième Intifada en l’année 2000. Après cela, Ramadan n’a rien pu trouver comme emploi, car le blocus israélien sur la bande de Gaza avait presque provoqué le collapsus de l’économie de Gaza, jetant sur les rues un grand nombre de chômeurs et des personnes très pauvres sans la possibilité de chercher de l’emploi et de générer des revenus pour elles et leurs familles.

La ruine de l’affaire de Ramadan et la frustration de ne pas trouver d’emploi l’ont plongé, lui et sa famille, dans la pauvreté totale.

Le blocus actuel imposé par Israël dans la bande de Gaza est une sanction collective pour la population civile qui vit sous l’occupation, contrairement à ce qui est défini dans l’Article 33 de la Quatrième Convention de Genève. Dans sa condition de Puissance occupante, Israël a le devoir juridique de respecter le Pacte International des Droits économiques, sociaux et culturels, dont l’Article 6 reconnaît le droit au travail comme un droit fondamental et l’Article 11 stipule le droit à un niveau de vie digne, qui couvre une adéquate alimentation, logement et vêtements, ainsi que l’amélioration continue des conditions de vie.

Le Centre Palestinien des Droits de l’Homme présentera de Mémorandums ou des Plaintes Individuelles constamment auprès des Groupes de Travail des Nations Unies et des Rapporteurs Spéciaux afin d’attirer leur attention sur le respect des droits de l’homme du peuple palestinien.

Document supplémentaire : Note avec l’information juridique

Voir en ligne : http://www.pchrgaza.org/portal/en/i...

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |